// Step 4 continued: This snippet installs Google Tag Manager
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser l'utilisation du site et contribuer à nos efforts de marketing. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Alyra vous raconte ce qu'il s'est passé à CryptoXR

Virgile Heuraux
2/2/2024
4 min de lecture

Du 25 au 27 janvier 2024 s’est déroulée la deuxième édition de CryptoXR, un événement sur Auxerre dédiée à la blockchain.

Cet événement était l’occasion de pouvoir rencontrer à la fois des personnalités de l’écosystème, mais aussi des personnes curieuses vis-à-vis de cette industrie qui continue d’attirer même lorsqu’elle n’est pas sous le feu des projecteurs.

Alyra était présent à cet événement, et pour l’édition de cette semaine, nous vous proposons un tour d’horizon de ce qui s’est passé au cours de cette conférence :

Les conférences

NL67Conf

CryptoXR a proposé tout au long des 2 jours des conférences sur des sujets divers et variés relatifs à la blockchain en général : finance décentralisée, collectibles digitaux, régulation…Ces conférences ont été animées par des personnalités francophones spécialisées dans chacun de ces domaines.

Il y avait deux scènes dédiées aux conférences qui se déroulaient en parallèle : la salle principale qui a été prise en photo ainsi qu’un deuxième panel dont il est possible de retrouver les replays en cliquant ici.

Les stands

En dehors des conférences, on peut trouver sur les lieux de l’évènement toute une myriade de stands présentant des projets. On a estimé qu’il y avait environ une cinquantaine de stands qui étaient présents, en comptant le nôtre.

Ces stands étaient pour la plupart consacrés à des projets blockchain, dont voici quelques exemples :

  • Koffy.finance, un agrégateur de médias conçu pour obtenir l’essentiel des actualités chaque jour le temps d’un café
  • Une exposition de cartes graphiques ainsi que des mineurs ASIC
  • L’effet clochette, un atelier dédié à la confection d’articles tels que des coussins, des sacs et du linge sur lesquels sont brodés les logos de différentes cryptomonnaies et qui possèdent 95 à 98% de matières recyclés

On pouvait également trouver des projets plus ancrés dans le réel comme “Selfbar”, un projet belge consistant à créer des tables à boisson où ce serait l’utilisateur qui se servirait lui-même. Le paiement se ferait via une carte spécifique à Selfbar où l’utilisateur se sert en fonction du volume qu’il veut, et est débité proportionnellement. Par ailleurs, Selfbar utilise déjà la blockchain puisque les opérations sont réalisées sur Polygon.

NL67Partouche-1

Cela dit, un des plus grands stands de cette édition est le “Joker Club”, une collection de NFTs qui a été lancée par Partouche Multiverse, une filiale du groupe de casinos Partouche dédiée au Web3.

Au-delà des attractions que proposait ce stand, on pouvait aussi échanger avec les différentes personnes qui tenaient ce stand, et à force de discussion, on constate une vraie volonté du groupe Partouche de se lancer à fond dans les NFTs.

Même si ce stand était le plus attirant de cette conférence, cela reste un arbre qui cache une immense forêt de grandes entreprises qui veulent se lancer dans le Web3, aussi bien du côté des marques de luxe comme Louis Vuitton que du côté des marques de vêtements telles que Lacoste.

Les rencontres

Les rencontres représentent l’aspect fondamental des conférences, et à ce compte-là, il s’agit de l’aspect le plus réussi de CryptoXR car d’un jour à un autre, tous les participants rencontrent un public différent mais toujours curieux vis-à-vis de la blockchain.

Éclectisme du public

Lors du premier jour de CryptoXR, c’était essentiellement un rassemblement de personnes qui connaissaient déjà la blockchain. Parmi eux, il y avait des développeurs, des responsables techniques, des responsables marketing, c’était lors de ce jour que l’on pouvait assister aux débats les plus pointus.

Le deuxième jour était un samedi, ce qui signifiait que CryptoXR allait recevoir beaucoup plus de personnes extérieures à la blockchain, qui souhaitent se renseigner sur la blockchain ou qui sont simplement curieuses.

D’un jour à l’autre, plusieurs publics différents se sont succédés, ce qui prouve que l’industrie n’intéresse plus simplement les personnes qui étaient déjà là, mais aussi un nouveau public qui est intéressé avant tout par la technologie.

Rencontrer des personnalités

Plusieurs dizaines de personnes influentes de la communauté crypto francophone ont participé à CryptoXR (dont la liste est consultable ici), aussi bien pour intervenir dans une conférence, tenir un stand ou simplement participer.

Quand bien même ces dernières possèdent une certaine aura dans la communauté crypto, il est très facile d’engager la conversation avec elles, et à plus long terme, étendre son réseau professionnel.

Partager des idées

Au-delà de toutes les personnalités qu’il a été possible de rencontrer lors de cette conférence, c’était aussi la possibilité de débattre et de partager des idées avec différents participants.

Le moins que l’on puisse est que les opinions sont diverses et variées :

  • Un retour sur le devant de la scène de Bitcoin avec le développement de ses propres Layer 2
  • Une adoption des réseaux de blockchain (Cosmos, Polkadot, Avalanche…)
  • Un retour d’Ethereum avec l’EIP-4844 qui arrive incessamment sous peu
  • Une imposition des réseaux d’oracles (Chainlink, LayerZero…) devant la nécessité de connecter les différentes blockchain
  • Les réseaux informatiques décentralisés (DePIN) qui continuent de prendre des parts de marché
  • Une course à l’innovation sur l’Account Abstraction

En résumé, les débats étaient légion et étaient tous intéressants.

Les alumnis d'Alyra

NL67Finney-2

Bien sûr, cette liste de rencontres possibles grâce à cette conférence n'aurait pas pu être complète sans les apprenants d’Alyra, qui sont venus très nombreux à CryptoXR et qui passaient régulièrement devant notre stand.

Mention spéciale à la promotion Finney, qui a totalisé plus de 20 personnes présentes à CryptoXR à elle seule, et c’était un immense plaisir de tous vous rencontrer en personne pour la première fois.

D’autres événements sont à prévoir

Cette deuxième édition de CryptoXR a été une franche réussite, aussi bien du côté de l’organisation, de l’animation et du public, et il nous tarde de revenir pour l’édition prochaine.

Pour autant, les événements relatifs à la blockchain sont nombreux en France :

  • Un événement appelé “Proof-of-Talk” aura lieu à Paris en juin 2024
  • La 7ème édition de l’Ethereum Community Conference (EthCC) sera organisée à Bruxelles en juillet 2024
  • L’association DeFi France organise des meetups consacrés à la DeFi régulièrement sur plusieurs villes en France et en Belgique.

Ce ne sont que quelques exemples, mais on peut déjà trouver des événements accessibles pour découvrir la blockchain en dehors d’internet.

L’importance de participer à de tels événements n’est plus à prouver, et celle-ci compte double lorsque la blockchain fait partie de votre vie professionnelle. Vous y avez la possibilité de réseauter, monter en compétences mais aussi de faire des rencontres de toutes sortes, en particulier des anciens apprenants d’Alyra qui sont de plus en plus nombreux.

S'inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les derniers articles du blog.

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
// Step 4 continued: This snippet installs Google Tag Manager
Blog

Voir d'autres articles qui peuvent également vous intéresser

Restez informé de l'actualité blockchain

Ressource
4 min de lecture

Trouver des idées pour son projet blockchain

Cet article aide les étudiants d'Alyra à trouver des idées de projets blockchain en résolvant des problèmes personnels, participant à des hackathons, et s'inspirant de projets existants.
Ressource
4 min de lecture

Les types de modèles d'IA

Cet article explique que l'IA ne se limite pas aux Large Language Models (LLM) comme ChatGPT, en présentant également les modèles personnalisés (PLM) et les State Space Models (SSM).
Ressource
5 min de lecture

Tour d'horizon des langages de smart contracts

Cet article explore les différents langages de programmation pour le développement de smart contracts dans l'écosystème blockchain, mettant en avant les avantages et inconvénients de chacun.